"Fonctionnement du service de comparaison"

Chime Bank : néobanque mobile et cashback pour jeunes millennials ?

Dernière mise à jour : 18/10/2017 - Publié le par Quelle Banque Choisir
Publié le 18/10/2017

Une banque dont le slogan annonce son ciblage : « Des services bancaires plus malins pour la génération mobile ». Un projet d’une startup Américaine qu’on peut classer dans les néobanques, qui rivalisent entre elles pour toucher un public jeune et connecté.

500’000 clients en 3 ans

Lancée il y a 3 ans, ce sont plus de 500’000 comptes qui ont été ouverts aux Etats-Unis chez Chime. Comme souvent pour les néobanques, la startup s’est couplée avec une banque détenant la licence bancaire et propose : compte bancaire, compte d’épargne (taux brut de 0,01%), carte de paiement Visa, le tout centré autour d’une application mobile.

Entre autres services présentés comme des « avantages » par rapport aux offres classiques :

  • Impossibilité de découvert,
  • Absence de frais cachés,
  • Pas de frais mensuels,
  • Accès à 30000 points de vente « cash-back »,
  • Possibilité d’épargne automatique et d’arrondi en caisse,
  • Pas de versement minimum.

Les distributeurs de billets ne présentant pas de commission sont indiqués sur l’application afin d’éviter des déconvenue aux clients – il s’agit des distributeurs du réseau MoneyPass. Les DAB étant « hors du réseau » présentant des frais de 2,5 dollars d’après un article dans la presse Américaine.

Qu’est-ce qu’un cash-back ?

Les cash-backs également appelés « Chime Rewards » (équivalent de « Récompenses ») sont des sommes d’argents reversés aux utilisateurs de la carte Chime Visa sous certaines conditions.

C’est de cette manière que la startup se rémunère : en prélevant des frais au commerçant plutôt qu’à l’utilisateur. Ces frais prélevés sont ensuite répartis entre l’utilisateur qui aura fait l’achat et Chime Bank.

Ces cashbacks, ne se déclenche que sous certaines conditions : notamment le montant d’achat. Exemple trouvé sur un site américain : 3$ pour 25$ dépensés auprès d’une boutique GAP ou bien encore 2$ pour 20$ dépensés chez Sephora.

Ces « Récompenses » sont soumises à un certain nombre de conditions, dont : la boutique où le paiement a été effectué, la catégorie du marchand, la date et l’heure de l’achat, etc.

De mêmes certains achats ne peuvent pas être récompensés à ce jour, comme par exemple : achat de cartes cadeaux, ou de certificats electroniques.

Des levées de fonds qui s’enchaînent

La startup est dans l’actualité depuis sa levée de fonds de 18 millions de dollars. Cela fait suite à 4 tours de table ayant déjà apporté à l’entreprise plus de 21 millions de dollars.

« La Tribune » cite Chime, comme étant devenue « le leader sur le segment des challengers du secteurs bancaire aux Etats-unis ».

A l’heure du digital, les entreprises d’un territoire comme la France, ne sont plus à l’abri de la concurrence venue de l’étranger. Bien qu’en France certains secteurs soient encore très réglementés, de nombreuses startup américaines parviennent à s’insérer et dynamiter un secteur. On l’a vu avec Uber et les taxi / VTC, la banque semble devoir faire face aux mêmes enjeux. L’avenir nous dira si les acteurs historiques seront bouleversés ou non.

Vidéo de présentation

Site officiel : https://www.chimebank.com/

Chime Bank n'étant pas encore accessible en France (au moment de la rédaction de ces lignes), n'hésitez pas à regarder par ici pour ouvrir un compte bancaire en ligne et profiter d'une carte bancaire gratuitement à l'ouverture