"Fonctionnement du service de comparaison"

Livret A : vers une nouvelle baisse à partir de 2020 ?

Dernière mise à jour : 06/12/2018 - Publié le 06/12/2018
Publié le 06/12/2018

En France, ils sont plus de 56 millions à détenir un livret A, l’épargne la plus prisée dans l’Hexagone. Bien que son rendement ne représente aujourd’hui que 0,75 %, le livret A demeure un placement permettant à son titulaire d’accéder en tout temps à ses économies, chose que l’on ne peut pas faire avec un PEL par exemple.

En outre, étant affranchi d’impôt sur les intérêts générés, le livret A affiche un rendement supérieur ou égal à l’inflation, une situation qui changera pourtant en 2020...

Un grand écart avec l’inflation attendu d’ici 2020

Il est fort probable que le livret A se verra détrôner en 2020, car il ne pourra plus arriver à la hauteur de l’inflation. En effet, une baisse de 0,25 % du taux de rendement est prévue d'ici là, mais le gouvernement a décrété qu'il ne pourra descendre en dessous du seuil de 0,5 %.

Par conséquent, d’ici 2020, le livret A ne permettra plus : d’obtenir un taux de rendement supérieur ou égal à l’inflation ;

En optant pour un taux de 0,5 %, le gouvernement entend maintenir le pouvoir d’achat des titulaires de livret A. Sauf qu’en 2022, l’inflation atteindra 1,7 % pour un taux de livret bien inférieur à 1 %. Inutile de dire que le livret A devrait alors se solder par un bilan négatif.

Une nouvelle norme entrera également en vigueur et régira le calcul du taux de rendement de ce livret. Elle impose un calcul au dixième de point près au lieu du quart de point utilisé actuellement.

Comme on pouvait s’y attendre, cette mesure n’enchante pas les français qui ont conservé cette épargne. Que faire dans ce cas pour effectuer un meilleur placement dont le taux reste positif ?

Quelle épargne est plus rentable que le Livret A ?

Le ministre de l’Économie et des Finances tentent de se justifier en soutenant que ce taux de 0,5 % n’occasionnera qu’une perte annuelle de 11 euros pour les ¾ des épargnants, mais que cela allègera le logement social d’un montant de 675 millions d’euros par an.  Cependant, si le livret A ne couvre plus l’inflation, il perd son principal argument.

Quel placement serait alors plus rentable que le livret A ? Le LEP ou Livret d’Epargne Populaire pourrait constituer une solution. Il peut accueillir jusqu’à 7700 euros associés à une rémunération de 1,25 % déduite d’impôt et de prélèvements sociaux. Comme le livret A, le LEP se réserve aux foyers fiscaux de moindre envergure en imposant des plafonds de revenus. Toutefois, le ministère de l’Économie et des Finances soutient que 40 % des Français peuvent en ouvrir un. Si un individu peut obtenir un LEP, un foyer fiscal peut en avoir deux.

Le tableau ci-après représente les plafonds de revenus relatifs au LEP

Les plafonds de revenus relatifs au LEP
Quotient familialRevenu maximalQuotient familialRevenu maximal
1 part19468€3 parts40258€
1,5 part24665€3,5 parts45456€
2 parts29863€4 parts50654€
2,5 parts35061€Demi-part de plus5198€

À l’heure actuelle, Hello Bank! est le seul établissement bancaire en ligne à proposer l’ouverture d’un LEP. Cette banque propose aujourd’hui autant de produits et d’offres qu’une banque traditionnelle et propose également de bénéficier d’une carte bancaire gratuite, du dépôt de chèques ou d’espèces chez les DAB de la banque BNP Paribas. Elle s'affiche donc comme une option pour ouvrir un LEP, au même titre que les nombreuses banques de réseaux qui proposent ce type de plan d'épargne.

D'autres articles :