"Fonctionnement du service de comparaison"

La Nef lance un mouvement pour la Banque éthique #PourLaBanqueEthique

Dernière mise à jour : 12/12/2018 - Publié le 12/12/2018
Publié le 12/12/2018

La Nef, une banque coopérative française disposant d'un partenariat avec le Crédit coopératif lance un mouvement pour la banque éthique avec une opération spéciale, et le hashtag #PourLaBanqueEthique.

L'objectif de l'opération est d'inciter les épargnants français à souscrire un livret d'épargne auprès de la Nef, tout en militant pour que soit inclue + d'éthique dans les placements bancaires :

"En France, l’épargne des ménages représente 5000 milliards d’euros. Ce chiffre, vertigineux, donne la mesure du pouvoir qui est entre les mains de la finance, et du levier qu'il pourrait constituer si nous choisissons d’orienter cet argent vers des projets qui portent une vraie transition écologique et sociale, en le plaçant dans une banque éthique."

La banque a ainsi créé un site dédié : https://www.pourlabanqueethique.com

L'objectif affiché par cette opération de promotion que "10 000 nouveaux épargnants solidaires avant le 15 décembre !" souscrivent à un livret d'épargne. La souscription peut se faire en ligne ou par courrier. Le dépôt minimal étant de 10€, cette opération est accessible au plus grand nombre, y compris à ceux qui n'auraient pas les moyens d'épargner beaucoup, mais qui souhaiteraient encourager la démarche.

A ce jour le compteur affiche un peu plus de 8000 souscription "complètes ou en cours". 84% de l'objectif a été atteint, ces 3 derniers jours vont donc être important pour atteindre le palier des 100%.

A noter que la banque coopérative fait partie des banques récompensées parmi les meilleures banques en France, notamment pour son impact minime sur le climat.

Pourquoi parler de "banque éthique" ?

Le monde de la finance est souvent présenté comme étant opaque et peu compréhensible pour les non-initiés. Il se trouve que les entreprises, holdings et autres multinationales financées ne le sont pas sur des critères qui jusqu'alors avait à faire avec leur façon de prendre en compte la dimension écologique (ndlr: comprenez comment leurs activités impactent directement ou indirectement leur environnement, les population, voir la nature).

L'éthique dans la finance vise donc à ajouter un critère qui serait regardant sur la façon dont est gérée cet impact par les structures avant d'accepter ou non de les financer.

Ajoutons également, comme c'est suffisament mis en avant sur le site promotionnel de La Nef, que chaque épargnant devient dès qu'il épargne 1€ ou qu'il place sur un contrat d'assurance vie 1€, actionnaire d'entreprises (oui, oui, ces mêmes actionnaires que les français aiment tant décrier, chacun l'est un peu, à hauteur de son épargne et en fonction de ces choix d'investissement). Actionnaire donc, sans gérer par lui-même vers quelles structures iront ses fonds déposés à la banque. Le client d'un établissement bancaire soumet donc cette décision à la banque. Militer pour une banque éthique c'est donc inciter à ce que les intermédiaires bancaires soient plus regardant sur les investissements effectués avec l'épargne de leur client.

Si ce sujet vous intéresse, nous vous invitons à aller consulter le site pourlabanqueethique.com et à vous faire une idée par vous-même !

 

D'autres articles :